Simonson, Helen: La Dernière Conquête du Major Pettigrew [partenariat]

Titre : La Dernière Conquête du Major Pettigrew
Titre original: Major Pettigrew’s last stand
Auteur : Helen Simonson
Genre : Contemporain
Edition : Nil
Parution : 2012

Résumé : À Edgecombe St. Mary, en plein coeur de la campagne anglaise, une tasse de thé délicatement infusé est un rituel auquel, à l’heure dite, le major Ernest Pettigrew ne saurait déroger. Désormais veuf, il a pour seule compagnie ses livres, ses chers Kipling, et quelques amis du club de golf fuyant leurs dames patronnesses. Ce n’est guère son fils, Roger, un jeune londonien ambitieux, qui pourrait le combler de tendresse. Mais, le jour où le major apprend le décès de son frère Bertie, la présence douce et gracieuse de Mme Ali, veuve elle aussi, va réveiller son coeur engourdi. Tout devrait les séparer, elle, la petite commerçante d’origine pakistanaise, et lui, le major anglais élevé dans le plus pur esprit britannique.

Mon avis 

Cette lecture a été possible grâce au forum Livraddict et aux éditions Nil. Je les remercie de tout mon coeur!

Lorsque je suis instantanément tombée amoureuse du résumé et de la couverture, je savais qu’il me fallait lire ce roman. J’ai postulé pour le partenariat, je l’ai reçu, et je ne le regrette pas une seconde ! La dernière conquête du Major Pettigrew d’Helen Simonson est tout simplement sublime.

Le roman s’ouvre sur une terrible nouvelle : la mort du frère du Major Pettigrew. Celui-ci se retrouve bouleversé, et ce n’est que la charmante voisine, Mme Ali, qui lui redonne le sourire. Ces deux êtres différents ont un point commun qui les rapprochera : la perte de leur moitié. En parallèle, les histoires de famille respective et de village occupent leur esprit et leurs journées, mais rien n’empêchera l’heure de thé de se passer…

Je vous avoue que je me suis attachée vraiment très vite au Major Pettigrew. Cet homme n’a pas peur d’être honnête envers lui-même et ses sentiments et possède une clarté très rafraichissante. Nous suivons ses pensées et sa vie sans problème et sans nous embêter ! Ses conflits me paraissent très humains et sa gentillesse me fait rêver. Mme Ali m’a tout aussi bien conquis le cœur. Elle est très pratique et cultivée. Son caractère tout entier face au Major se tient droit et charme tout aussi bien le protagoniste que le lecteur. Leur relation est d’une beauté et je les encourageais de mon for intérieur dès le départ de se mettre ensemble !

Habituellement je n’ai pas de patience pour la romance et les histoires de petit village, mais je ne sais pour quelle raison j’ai été sublimée lors de cette lecture. Étaient-ce les personnages, pour qui j’avais une attention entière ? Ou était-ce l’écriture, douce et très anglaise, qui s’immisçait dans ma tête et s’y nichait avec chaleur ? Quoi qu’il en était, lire ce roman m’a procuré un bonheur intensément savoureux….

Concernant les descriptions, je vous avoue que je les ai trouvées parfaites. Elles sont nombreuses (certains diront peut-être trop), mais elles mettent si bien en place l’atmosphère et les scènes que c’était un plaisir de les lire sans devoir les sauter (ce qui m’arrive de temps en temps, malheureusement).

L’un des aspects qui m’a le plus plu, dans cette histoire, était le choc culturel entre la petite société bourgeoise d’un petit village, les riches drogués du travail de la ville et les immigrants d’un pays lointain et différent. L’auteur a réussi à écrire ses personnages de sorte qu’on y croit et qu’on s’y investisse. Je me plais à penser que le Major Pettigrew et Mme Ali filent le parfait amour dans leur petite bulle ! Helen Simonson sait manier sa plume et je suis prête à en lire plus !

En conclusion, un charmant roman anglais que je conseillerai à toute personne voulant passer un bon moment de douceur et d’introspection !

Encore une fois merci à Livraddict et aux éditions Nil pour ce partenariat, que j’ai adoré de bout en bout !

Advertisements
This entry was posted in Contemporain and tagged . Bookmark the permalink.

One Response to Simonson, Helen: La Dernière Conquête du Major Pettigrew [partenariat]

  1. Tonia says:

    Il me tente bien celui-ci 🙂 Je crois que j’aime bien le genre choc des cultures / amour “impossible” xD

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s