Roth, Veronica: Divergent, tome 1

Titre: Divergent
Auteur: Veronica Roth
Genre: Dystopie, Young Adult
Quatrième de couverture: Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.
Mon avis

Bonjour à tous pour une nouvelle chronique ! Et cette fois-ci, je vais faire quelque chose de différent. Habituellement mes chroniques ont été relativement spoiler-free et générales, et j’essayais de mon mieux de partager ce que j’avais ressenti et pensé pendant ma lecture. Mais cette fois-ci ce format ne sera pas assez pour Divergent de Veronica Roth. J’ai une envie irrésistible de parler en long et en large de tout ce qui m’a traversé l’esprit.

Alors voici ce que je vais faire : la première partie sera sous forme habituelle, avec ce que j’ai pensé du style de l’auteur, des personnages et du scénario en général. La deuxième partie sera chargée de spoilers. Si vous n’avez pas lu le roman, je vous déconseille de lire cette partie pour un maximum de suspens.

Heureusement, cette deuxième partie se situe sur un autre blog que vous pouvez trouver ici. Il s’y trouvera est un amas de réflexions dont je serai ravie d’en entendre vos pensées et vos réactions. J’ai de nombreuses questions qui demandent des réponses !

Allez… c’est parti !

~*~

Encore une fois, cette lecture m’a été imposée proposée par Korto. Il m’a même offert son exemplaire d’épreuves non corrigées ! Donc merci encore pour me l’avoir fait découvrir.

Tout d’abord, je voudrais préciser que j’ai beaucoup aimé cette lecture, malgré tous les défauts que je vais lister et discuter dans ce blog. Je me suis bien amusée en le lisant, l’univers m’a fait rêver et surtout, ça m’a fait penser. Beaucoup.

L’écriture, d’une part, est très bonne pour le genre : l’atmosphère est bien transmise, les décors sont bien décrits, l’action est haletante. Veronica Roth possède un style qui me plait et entrainante. Nul doute que de nombreuses personnes tout comme moi ont été séduites par sa plume ! Elle arrive à mélange les moments d’action avec des moments de réflexions et un zeste de romance. Je vous avoue que j’en suis par ailleurs très contente de ce point-là : habituellement la romance a tendance à pousser comme une mauvaise herbe et à piétiner le reste du scénario, que ce soit dans les romans ou dans les films. Mais ici ce n’est qu’une partie et ne ralentit pas le cours de l’histoire !

Quant aux personnages, permettez-moi de tirer mon chapeau à l’auteur. Tris est tri-dimensionnelle. Elle a un passé et un présent, de vraies qualités et de vrais défauts, elle réfléchit et se questionne sur son existence et son univers, elle possède des valeurs et les défend. Tris est sa propre personne et je ne peux que m’en réjouir ! Lire son évolution et ses questionnements, la voir essayer de se faire une place et de s’affirmer en tant qu’être humain à part entière dans un groupe, la voir pousser toutes ses limites et les accepter : Tris est une véritable héroïne comme j’en attendais depuis très longtemps.

Malheureusement les autres personnages sont légèrement moins travaillés, mais je mets cela plus sur le compte du point de vue de Tris que sur autre chose. Il est évident que puisque nous suivons cette aventure par les yeux de l’héroïne, on ne peut voir toute la profondeur de chaque personnage ; néanmoins pour certains on peut en découvrir, petit à petit. Les seconds personnages m’ont l’air pour la plupart crédibles et entiers, et vraiment, c’est tout ce que je peux demander d’eux. L’auteur a visiblement pensé à leur personnalité propre et à leur vie respective. Je me demande si elle garde un carnet de notes avec tout ce qu’elle a pu écrire sur eux… En tout cas j’adorerais en apprendre plus !

L’univers de Divergent est une idée très originale et très prometteuse… mais il y a parfois quelques incohérences ou des trous. Peut-être aurons-nous plus de détails dans le deuxième tome ? Je l’espère car je détesterai que voir cet univers mal exploité. Veronica Roth a construit un monde en béton qui pourrait presque tenir la route. On y plonge avec curiosité et personnellement, moi qui ai visité Chicago et y ai vécu en touriste pour 3 mois, j’ai souvent su m’y retrouver et me reconstruire la scène avec les indices donnés. Ce futur brisé me fait frissonner !

L’action est, comme je l’ai dit plus haut, haletante. Si jamais l’on décide d’en adapter un film, je ferai la file pour avoir un ticket et un siège bien placé ! Je l’espère, en tout cas, parce que j’adorerais voir les épreuves se dérouler.

En conclusion, un premier roman qui met les bases d’un univers dystopique fascinant et qui présente et nous fait supporter des personnages pour le moins géniaux ! J’ai hâte que Veronica Roth fasse publier le deuxième volume ; je sens que je sauterai dessus dès sa sortie parce que je veux absolument savoir comment la suite de l’histoire se déroule et ce qu’il advient des personnages.

À présent si vous êtes intéressés, vous pouvez lire le premier billet sur ma critique plus approfondie de Divergent ici. J’y parle des factions et de leur fonctionnement, et de tout ce qui m’a semblé bizarre ou fragile d’un point de vue de logique.

Advertisements
This entry was posted in Dystopie, Jeunesse, Série and tagged . Bookmark the permalink.

6 Responses to Roth, Veronica: Divergent, tome 1

  1. Frankie says:

    J’avais bien aimé ce livre même si j’ai trouvé que les 250 premières pages étaient un peu longues et ennuyeuses (en fait la première partie de l’initiation) mais c’est vrai que l’univers imaginé par l’auteur est tout à fait intrigant et j’espère qu’on en saura davantage dans le tome 2

    • J’avoue que j’ai surtout trouvé la première partie du roman intéressant, parce qu’elle pose les bases du monde et des personnages. Une fois que l’action prenait le dessus, c’était un peu prévisible, mais bon ça restait plaisant à lire.
      Oui j’ai hâte qu’il sorte!

  2. Anou says:

    Tiens, juste un lien vers le site de l’auteure, car elle y donne plein d’infos (notamment dans la partie FAQ) sur son livre, sa vision de l’écriture, les personnages… Je pense que ça pourrait t’intéresser, d’autant plus que cette auteure semble très drôle et très portée sur l’auto-dérision !
    http://veronicarothbooks.blogspot.com

  3. Lady K says:

    C’est vrai que Tris est vraiment bien réussie comme personnage ! La voir douter d’elle-même et des valeurs qu’elle doit suivre … j’ai beaucoup aimé 🙂

    En tous cas j’espère qu’on en saura un peu plus dans le tome suivant parce que la fin est frustrante, mine de rien ^^

    • Oui, je dois dire que Tris est l’un des points les plus forts de Divergent. C’est rare qu’une narration à la 1ère personne ne me dérange pas, mais Veronica Roth a réussi à rendre son héroïne très crédible!

      L’aventure vient de commencer, y a tout à croire que le tome 2 sera génial ^^!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s