Ferguson, Craig: Dernière sortie avant l’autoroute [Partenariat]

Titre: Dernière sortie avant l’autoroute
Auteur: Craig Ferguson
Genre: Contemporain
Résumé: Après des années de débauche médiatique, une rédemption est-elle encore possible ? C’est la question que se pose Fraser, star de la télévision écossaise qui, après avoir été au coeur d’un scandale sexuel, décide de se refaire une virginité en gagnant la Floride, à l’invitation de deux jumeaux nés d’une soirée de débauche entre leur mère et le Rat Pack de Frank Sinatra. Après des années de mariage sans amour et avec pour seul horizon la maladie, reste-t-il encore un espoir ? C’est ce que se demande George, un avocat de Glasgow, en route pour un dernier tour de piste entre Londres et Paris, où l’attend une femme merveilleuse dont les six derniers maris sont décédés de mort violente. Fraser et George, les deux amis d’enfance, auraient-ils perdu leur âme ? Et comment la retrouver dans un monde où télévangélistes, scientologues, patrons de studios bipolaires et escort girls hystériques finissent par rendre les serial killers sympathiques ?

Avis

J’ai demandé ce roman en partenariat sur un coup de tête, sans réellement penser que je l’obtiendrais et que je le lirais ; et comme vous pouvez le constater, je l’ai bel et bien obtenu, quelques jours à peine avant mon départ à l’étranger. Une petite lecture pour les trajets : tout ce qu’il me fallait !

Malheureusement, je vous avoue d’emblée que je n’ai pas réussi à finir Dernière sortie avant l’autoroute. Je suis arrivée au troisième quart avant de laisser tomber définitivement la lecture. Quelles sont les raisons pour cet abandon ? Pourtant, comme vous le remarquerez, ce roman avait plusieurs points positifs pour me donner envie de lire.

Tout d’abord, j’aimerais plaider coupable pour le mauvais temps choisi : lire pendant les vacances n’a jamais été mon fort, et j’aurais dû prévoir cela à l’avance avant de me proposer pour ce partenariat. Surtout que je suis allée au pays natal de mes parents, où habitent toute ma famille (c’est-à-dire une petite centaine de personnes) et surtout, où vivent depuis un an ma grande sœur chérie et mon grand frère adoré.

Mais vous n’êtes pas là pour lire ma vie privée, alors passons aux choses sérieuses : Dernière sortie avant l’autoroute, de Craig Ferguson.

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture : bourré d’anecdotes et plein de sarcasmes, je souriais et riais souvent avec dérision en lisant. L’auteur dévie beaucoup ; chaque personnage rencontré a une histoire, une vie, que l’auteur prend le temps de raconter. Cela donne une profondeur que j’ai beaucoup appréciée. Les mots sont fluides et ne se battent pas entre eux ; le regard ne fait aucune anicroche et ne se fatigue jamais à comprendre. Des choses compliquées sont expliquées si lucidement que c’est un plaisir de lire. Très simple et très complexe, je pense que le talent verbal de l’auteur est le meilleur atout du roman.

Malheureusement, je n’ai pas été très emballé par les personnages. Bien que j’ai conscience que les personnages sont la raison même de ce roman, que l’auteur a sciemment choisi des personnalités laides comme fil conducteur, je n’ai réussi à m’attacher qu’à un seul d’entre eux et c’était un personnage secondaire qui n’apparait somme toute qu’assez peu.

Le scénario tourne autour de plusieurs personnages dont George et Fraser, les deux fils conducteurs principaux, qui cherchent un sens à leur vie, qui remettent en question tout ce qu’ils ont vécu. Ces personnages ont bien évidemment d’énormes soucis et de problèmes, qui souvent remontaient à leur enfance. En temps normal j’aurai adoré une prémisse pareille, mais je ne sais pas, un petit quelque chose m’empêchait d’apprécier le cheminement de George et de Fraser. C’était intéressant à lire mais pas assez pour me faire continuer.

J’aimerais aussi noter ici une présence un peu trop importante du sexe. Cela ne m’a jamais dérangé auparavant, mais cette fois-ci j’ai dû reposer plusieurs fois le livre parce que trop, c’est trop. J’ai été le plus écœurée quand l’auteur explique brutalement que la raison même de l’existence d’un de ses personnages, Claudette, est d’être un baume au cœur des hommes perdus. Avec ses fesses.

En conclusion, une lecture intéressante mais qui n’a pas réussi à m’accrocher ; je le conseille cependant à tous les amateurs du genre, qui certainement l’aimeront plus que moi. Je remercie beaucoup Newsbook pour ce partenariat, ainsi que la maison d’édition Pocket.

Advertisements
This entry was posted in Contemporain and tagged . Bookmark the permalink.

2 Responses to Ferguson, Craig: Dernière sortie avant l’autoroute [Partenariat]

  1. Tonia says:

    Oooooh les commentaires sont revenus! Hmm, pas trop tentant ce livre, en effet :/
    Le truc sur Claudette, c’est exactement le genre de “détail” qui va me faire me détacher d’un livre (jusqu’à le lâcher complètement si ça s’accumule)
    J’espère que tu as des lectures plus satisfaisantes en ce moment ^^

    • Je ne sais absolument pas pourquoi les commentaire sont tournés off et ça m’énerve D: !! J’adore recevoir des commentaires et y répondre, j’aimerais bien pouvoir remédier à ce problème…

      Pour le moment oui, mes lectures sont plus satisfaisantes, mais avec mes examens (encore et encore…) je ne peux pas me permettre de trop lire, malheureusement. Mais dès que l’occasion se trouvera, je me jèterai sur toute ma PAL et je la dévorerai xD

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s