Gaiman, Neil et Pratchett, Terry: De bons présages

Titre: De bons présages (VO: Good Omens)
Auteurs: Neil Gaiman, Terry Pratchett
Editions: J’ai Lu
Résumé: L’Apocalypse ! Depuis le temps qu’on en parle… Eh bien, c’est pour demain. Enfin, dans onze ans, très exactement.
Depuis que Dieu créa le monde et Satan l’enfer, chacun des deux cherche à tirer la couette à lui. Pour défendre leurs intérêts respectifs, ils ont leurs envoyés spéciaux sur terre. Côté Bien : Aziraphale (ange de son état, bibliophile et libraire à mi-temps). Côté Mal : Rampa (démon, lunettes noires et boots en peau de serpent, propriétaire d’une Bentley). Et l’Apocalypse, ça ne les arrange pas du tout. Parce que vous savez ce que c’est, quand on vit quelque part depuis des siècles, on a ses petites habitudes. Alors ange et démon vont , doubler leurs patrons et tout mettre en oeuvre pour faire capoter l’Apocalypse.
Hilarant, iconoclaste, un vrai feu d’artifice !
Mon avis

De bons présages est très connu dans le monde anglo-saxon, sous son titre original de Good Omens. Etant donné le temps relativement énorme que je passe sur le net, et plus particulièrement ce que j’appellerai la partie anglaise et américaine du net, j’en avais déjà beaucoup entendu parler. Les louanges qu’on en fait sont nombreuses, et cela fait maintenant plusieurs années que je voulais le lire.

Alors, lorsque je suis tombée dessus à la bibliothèque, mon premier réflexe a été bien sûr de le prendre.

J’avais eu peur au début que le roman ne soit pas de taille à mes attentes, mais cette appréhension s’est révélée inutile. J’ai adoré de bout en bout le roman sans même voir les pages passer.

Tout d’abord, le style d’écriture. J’avais déjà lu Neverwhere de Neil Gaiman, que j’ai adoré, mais je n’ai encore rien lu de Terry Pratchett (bien que j’ai La Huitième Couleur dans ma pile à lire). En tout cas, leur écriture est un mélange explosant et vif qui pique là où ça fait rire. Dans un style le plus sérieux qu’il soit, ils nous racontent le cheminement de plusieurs personnages, le tout ponctué d’anecdotes et de commentaires qui rendent les choses hilarantes. Par plusieurs fois, les auteurs ont recours aux notes de bas de pages pour nous donner une information, bien qu’inutile à l’histoire en soi, qui nous permet de cerner avec une concerté étonnante les personnages.

D’ailleurs, en parlant des personnages. Ils sont géniaux et attachants ; chacun a une personnalité propre et des petites particularités qui les rendent réels. C’est un plaisir de les lire et d’apprendre à les connaître ; par exemple, je trépidais d’excitation à chaque fois qu’Aziraphale et Crowley apparaissaient ensemble. Leurs dialogues sont de vrais bijoux. Il y a une multitude de personnages, mais heureusement les plus importants reviennent régulièrement donc je n’ai eu aucun problème à les mémoriser.

(Concernant Crowley : dans la version française, son nom a été traduit par Rampa, ce qui est techniquement juste. Mais bon Dieu que ce nom est laid ! Je ne pouvais m’empêcher de grimacer à chaque fois que son nom apparaissait. Crowley, c’est tellement mieux. Une sonorité dure au début puis qui s’adoucit, s’allonge, pour enfin terminer sur une note plus joyeuse. Rampa, ça tombe à plat.)

L’histoire est drôle et originale. Voilà que l’Apocalypse arrive, enfin… ! Malheureusement, l’Ange et le Démon résidents sur Terre n’en veulent pas, de cette Apocalypse. Sans compter que l’Antéchrist, eh bien, comment dire, il a été perdu. Oui bon, les meilleurs plans ont des ratés, hein ?

Du début à la fin, je me demandais comment allait terminer toute cette histoire. Allaient-ils réussir ? Quel est le rôle de ce personnage-là ? Comment donc allaient-ils sortir de ce pétrin ? Est-ce possible pour ce gamin d’être encore plus adorable ? Serait-il tout aussi adorable s’il décidait finalement de détruire la Terre ? (Après mûre réflexion, la réponse à cette question est oui.)

Et le tout ponctué de réflexions pour le moins intelligentes. La leçon que nous pouvons en tirer est humaine et, de mon avis, vraie. De quoi me donner un peu d’espoir dans l’humanité…

En conclusion, petit bijou de la littérature britannique à ne pas manquer !

Advertisements
This entry was posted in Fantasy and tagged , . Bookmark the permalink.

13 Responses to Gaiman, Neil et Pratchett, Terry: De bons présages

  1. Frankie says:

    Je veux le lire cette année car il fait partie de divers challenges sur Livraddict. Penses-tu qu’il soit compliqué à lire en anglais ?

    • Eh bien, ça dépend évidemment de ton niveau en anglais. Je pense que ce roman ne devrait poser aucune difficulté à part dans certains moments où il y a des morceaux de textes écrits de manière obscures, comme dans la Bible. Mais ils sont ensuites expliqués par un langage courant donc ça devrait aller.

      Un petit extrait en anglais (les premières lignes du roman), comme ça tu peux juger de toi-même:

      “It was a nice day.
      All the days had been nice. There had been rather more than seven of them so far, and rain hadn’t
      been invented yet. But clouds massing east of Eden suggested that the first thunderstorm was on its way,
      and it was going to be a big one.
      The angel of the Eastern Gate put his wings over his head to shield himself from the first drops.
      “I’m sorry,” he said politely. “What was it you were saying?””

      Personnellement, ça ne me cause aucun problème. En tout cas, je te souhaite une bonne lecture, que ce soit en français ou en anglais 😀

      • Frankie says:

        Si tout le livre est comme l’extrait que tu as mis, ça ira ! 🙂 J’avais lu Neverwhere de Gaiman en anglais et ça n’avait pas été aussi ardu que je le craignais. Pour celui-ci, j’ai juste peur de ne pas comprendre s’ils font des jeux de mots.
        En tout cas, merci !

  2. Je l’ai lu à la fin de l’année dernière et j’avais beaucoup aimé (et ri tout le long) !

  3. Korto says:

    Je ne vais pas tarder à le sortir alors =P

  4. BlackWolf says:

    Il est actuellement dans ma PAL et je vais prochainement le lire. Ton avis me conforte dans mon choix en tout cas ^^

  5. Je l’ai ce livre, qu’il m’attend depuis quelques années ! Tu me donnes encore plus envie de le lire !
    ( Merci pour le commentaire sur mon blog > est-ce une participation à mon concours ?)
    Heureuse de découvrir ton blog !

  6. Luna says:

    Un livre que je n’ai pas vraiment su apprécié : trop loufoque, trop de changements rapides entre les différents personnages, trop de choses qui ne me parlent pas, trop de pages qui m’ont ennuyée…
    Peut-être que plus tard ce livre me parlera plus !

    • Oui, ça peut pas plaire à tout le monde ^^ C’est vrai qu’il y a des moments qui peuvent paraître confus, avec la multitude de personnages et le changement constant de scène, avec un côté décalé, mais c’est justement ce que j’aime, ha ha!

      Peut-être oui, qui sait?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s