Colfer, Eoin: Artemis Fowl, t6: Le Paradoxe du Temps

Titre: Artemis Fowl, t6: Le Paradoxe du Temps
Auteur: Eoin Colfer
Edition: Gamillard Jeunesse, Folio Junior
Genre: Jeunesse, Fantasy
Résumé: Trous, gobelins, fées maléfiques… Artemis croit avoir déjà affronté les plus grands dangers. Mais sa mère tombe gravement malade. Pour trouver l’antidote qui la sauvera. il lui faut remonter le temps… Dans ce voyage d’un péril extrême. Artemis rencontre son pire ennemi. Et son pire ennemi, c’est lui ! Captivant, drôle, étourdissant, le sixième volume des aventures d’Artemis Fowl démontre une fois de plus l’extraordinaire talent d’Eoin Colfer !

Mon avis

A la lecture de ce sixième opus d’Artermis Fowl, je n’ai eu qu’un arrière-goût dans la bouche ; l’amère impression de la déception.

Le style d’Eoin Colfer a drastiquement changé depuis la dernière fois que je l’ai lu. Je dirais même plus : j’ai l’impression de lire une histoire écrite par quelqu’un d’autre. Voire pire : j’ai l’impression de lire une fanfiction. Une mauvaise, très mauvaise fanfiction.

L’écriture est devenue trop simple, presque enfantine. Bien que cette série ait toujours été ouverte primordialement à la jeunesse, les plus âgés pouvaient trouver leur bonheur aussi. Mais ici j’ai été rebuté plusieurs fois à cause du style. Je n’y retrouvais plus la plume chère à mes yeux. Le plus gros marqueur de changement est l’utilisation excessive du point de vue directe des personnages ; en effet, nous rentrons dans leurs pensées directement bien trop souvent. Auparavant Colfer arrivait à nous faire savoir leur cheminement de pensée par un point de vue indirect ; pourquoi subitement changer ? Non seulement ce changement a été mal exécuté, mais cela a fait perdre toute la saveur de la personnalité propre des personnages. Ils ont à présent presque tous la même voix.

Quant au scénario, j’ai le regret d’annoncer qu’il ne tient pas la route. Bien que plaisant à lire et à imaginer, il tombe dans la facilité. Eoin Colfer aurait pu exploiter beaucoup mieux le voyage dans le temps, mais malheureusement je trouve que cela a tombé un peu plat… Bien qu’il y ait eu quelques ingénieux retournements de situation.

En conclusion, un moment de lecture pas désagréable mais pas vraiment agréable non plus. Je déplore l’ancien style qui m’avait fait tomber amoureuse de la série. Je continue à adorer Eoin Colfer, mais lorsque je parlerai de ce tome d’Artemis Fowl, je me contenterai de le nommer en tant qu’« infortuné roman qui n’aurait pas du voir le jour ».

Advertisements
This entry was posted in Fantasy, Jeunesse, Série and tagged . Bookmark the permalink.

One Response to Colfer, Eoin: Artemis Fowl, t6: Le Paradoxe du Temps

  1. Korto says:

    Je verrais si je suis du même avis mais ça sera dans longtemps (pas même lu le premier tome… shame on me…)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s